Vintage

& vieux machins

DU MICROSSILLON AU LASER... ICI, RIEN À BOOKER, TOUT À ÉCOUTER!

 

Pour témoigner de la ‘biodiversité musicale’ cultivée depuis plus de 35 ans. Pour découvrir une galaxie bleue liégeoise. Pour tenter de dégager une esthétique et/ou une façon de faire commune entre tous ces groupes d’hier et d’aujourd’hui. Pour le plaisir de (re)découvrir ces musiques! Vieux machins, oui! Mais pas forcément démodés…

 

Ce qui suit est tiré de la partie 2 du livre ‘Sur la piste du Collectif du Lion… Une aventure plus que musicale’. Partie écrite par Claude Loxhay sous forme d’analyse discographique.

 Le Collectif du Lion 

1982-1984
Tours et détours d’une musique
qui feint de se donner d’emblée

 

Avec Francis Danloy, Michel Debrulle,

Denis Pousseur et Pierre Vaiana.

Ce quartet se voue à l’accompagnement de films muets (comme l’Orchestre du Lion avec Garrett List avant lui), Impatience et Histoire de détectives de Charles Dekeukelaire en 1983, Journal d’une fille perdue de Pabst et Nosferatu de Murnau par la suite: un vrai souci d’interdisciplinarité. En 1984, le Collectif du Lion, au sein duquel l’improvisation tient lieu de composition spontanée, enregistre un vinyle pour le label Igloo: huit Séquences de ‘musique de film sans film’.

 
 

 Baklava Rhythm 

 and Sounds 

1982-1985
Sur des rythmes complexes, apparaît une musique à danser

 

Avec Francis Danloy, Michel Debrulle, Pierre Jacob,

Gino Latucca, Michel Massot et Marc Pirard.

 

De manière quasi simultanée au Collectif du Lion, naît, en 1982, Baklava Rhythm and Sounds. Au départ, il s’agit d’un trio: Michel Debrulle, Francis Danloy et Pierre Jacob, un musicien namurois passé par le Séminaire de Jazz du Conservatoire de Liège et par la Classe d’Improvisation de Garrett List. À ce trio, viendront s'ajouter, au fil des concerts, d’autres musiciens, comme le guitariste Jean-Pierre Urbano, le trompettiste Youssef Yancey ou même Steve Houben pour aboutir au sextet du LP Ciel et terre, enregistré en juillet 1985 pour le label Igloo.

 Trio Bravo 

1982-1992
Le plus petit big band du monde
ou est-ce bien du jazz?

 

Avec Fabrizio Cassol, Michel Debrulle et Michel Massot.

Un journaliste du Morgen écrivit un jour: ‘On dit que c'est du jazz, je dis que c'est merdique’. Ce à quoi répondirent Jazz Hot: ‘À écouter pour ce qui ne veulent pas mourir idiots’ et Jazz Magazine: ‘Une musique essentielle pour l'avenir du jazz européen’. N'en jetez plus! On le voit; le jazz du ‘plus petit big band du monde’ impressionne. (Univers cité, '87). Sans oublier la phrase de Jean-Pol Schroeder: ‘Une musique qui agresse, bouge, dérange, passionne. Du jazz pour les jeunes, mon vieux!’

En 2011, le quatrième et dernier album du groupe ‘Quatrième monde’ ressort chez IGLOO dans la collection Jazz Classics!

 
 

 Glasnotes 

1988-1989
La science des arrangements improvisés du jazz et la force spontanée du rock
ou l’étoile filante

 

Avec Fabrizio Cassol, Michel Debrulle, Thierry Devillers, Pierre Léonard, Michel Marissiaux et Michel Massot.

C’est surtout au niveau discographique que Glasnotes peut faire figure d’étoile filante. Si la formation reçoit un bon accueil de la presse, notamment dans les milieux rock, et se voit ouvrir les portes d’une grande maison de disques pour un hypothétique album, seul un 45 tours sera, en réalité, gravé pour Franc’Amour en 1989.

Et nous vous dévoilons ici ce qu’aurait pu être le LP de l’époque!

 

 La Grande Formation 

1990-1995
The heart and the mind together make a single continent

 

Avec Pierre Bernard, Fabrizio Cassol, Michel Debrulle, Marc Frankinet, Garrett List, Vincent Jacquemin, Michel Marissiaux, Michel Massot, Lucy Grauman, Marianne Pousseur, Antoine Prawerman et Pierre Van Dormael. Le deuxième album se fait sans Garrett List et David Linx remplace Lucy Grauman.

La Grande Formation est, sans nul doute, l’un des projets les plus audacieux issu du Collectif du Lion et un des plus représentatifs de cette mouvance liégeoise engendrée par la spécificité du Conservatoire Royal de Liège et son enseignement décloisonné. 

 

‘Si on en croit la prestation de La Grande Formation de Liège, l’Europe des musiques de jazz contemporaines se porte bien. Ces douze musiciens venus d’horizons divers (jazz, musique ‘contemporaine’, rock) ont pour point commun d’avoir tous étudié au fertile Conservatoire de Liège dirigé par Henri Pousseur: l’un des meilleurs conservatoires d’Europe en ce sens qu’un réel décloisonnement fonctionne. Chacun peut y trouver ce qu’il cherche pour se perfectionner dans sa voie ou son genre musical, mais y est invité à croiser, à pratiquer même, d’autres musiques que celle qu’il pratique habituellement.’ (Jean-Claude Quéroy, Jazz Mag 405, 1991)

 Bathyscaphe V 

1994-1995
Une plongée dans l’univers baroque (vous avez dit ‘bas rock?’)

 

Avec Ariane de Bièbre, Michel Debrulle, Liam Fennely, Michel Massot et Véronique Ravier.

Michel Massot emmène son complice Michel Debrulle dans une nouvelle aventure. Bathysaphe V: la ‘rencontre de plusieurs parcours musicaux, l’envie de partager différents mondes sonores’, dit le texte de pochette. Aux côtés de la batterie et des percussions de Michel Debrulle, des trombone, tubas et saqueboute (instrument du XVIIIe siècle, ancêtre du trombone), un clavecin, une viole de gambe (l’ancêtre du violoncelle) et une panoplie de flûtes (flûte en sol, traversière et flûte basse): une vraie plongée dans l’univers baroque, après les fiançailles avec la musique classique contemporaine de La Grande Formation.

 

© Photos, vidéos, musiques, textes, logo

& illustration. Tous droits réservés.
© Photos, videos, music, text, logo

& illustration. All rights reserved.

MIS À JOUR  - UPDATED : juin 19

Collectif du Lion  +32 (0)478 39 02 49

CONTACT

Collectif du Lion asbl

49 rue Belleflamme boîte J

B - 4030 Liège

N.E  0439-041-89

collectifdulion@gmail.com

WEB MASTER > Racasse Studio